COMMENT ISOLER UNE DALLE SUR VIDE SANITAIRE ?
2040 VUES -
Publiée il y a

Largement utilisé en construction les poutrelles et entrevous permettent de créer rapidement des planchers sur vide sanitaire. Afin de respecter la réglementation thermique les entrevous qui hier était en béton se déclinent désormais polystyrène ou en matériaux composites pour assurer l’isolation du plancher. L’utilisation d’entrevous en béton reste envisageable à condition de rapporter un isolant sous les entrevous ou sur la dalle de compression. Deux solutions qui augmentent l’épaisseur du plancher et qui ne permet pas de corriger les ponts thermiques.

  • Comment poser des entrevous ?

    Après la mise en place des poutrelles treillis, les hourdis en polystyrène expansé comportent en sous-face une languette qui passe sous la poutrelle, assurant ainsi la continuité de l’isolation. Légères et d’une grande régularité, les pièces en PSE s’installent facilement. Une simple dalle avec chape de finition suffisent pour réaliser un plancher de vide sanitaire isolé.

    poser entrevous
  • Comment utiliser des entrevous composites ?

    Ultra légers, les entrevous minces en matériau composite (bois aggloméré) s’utilisent principalement avec des poutrelles précontraintes. Ces hourdis se découpent sans effort. En about et en rive de plancher, des rupteurs de ponts thermiques en polystyrène sont mis en place. Cette technique exige cependant la mise en place d’une dalle flottante isolée.

    utiliser entrevous composites
  • Comment renforcer l’isolation du plancher ?

    Après la mise en place des poutrelles et des entrevous une dalle ferraillée est tirée, recouvrant ainsi l’ensemble du plancher hourdis. Pour réduire efficacement les ponts thermiques une couche d’isolation en dalles de polystyrène peut-être ajoutée avant la réalisation de la chape flottante. Une option incontournable si vous utilisez des entrevous en béton.

    renforcer isolation plancher

 

Conseils

 

À savoir 

Les performances thermiques d’un plancher sur vide sanitaire sont définies par le coefficient de transmission surfacique (Up) exprimé en W/m2.K. Celui-ci doit être le plus faible possible. Pour mémoire la réglementation thermique fixe cette valeur à Up max < 0,25 W/m2.K. En ce qui concerne les déperditions dues aux ponts thermiques (exprimé par le coefficient de transmission linéique Ψ (W/m.K) la valeur de référence est de 0,55 W/m.K pour les planchers intermédiaires et 0,40 W/m.K pour  les vides sanitaires  et hauts de sous-sol

 

Pour aller plus loin

Avant de choisir le type de poutrelles et d’entrevous il convient de consulter le programme d’accompagnement des professionnels édité lors du grenelle de l’environnement « isolation en sous face des planchers bas ». La réalisation d’un plancher sur vide sanitaire dépend de nombreux critères. Référez-vous donc NF DTU 21 Tavaux de bâtiment – exécution des ouvrages en béton et à l’additif NF DTU 31.1

 

Commentaire (0)


Sur le même sujet