COMMENT MOTORISER UN PORTAIL BATTANT AVEC DES BRAS ARTICULÉS ?
966 VUES -
Publiée il y a

 

Difficulté : Confirmé

Temps : ½ journée (hors câblage électrique)

Équipement : perceuse, perforateur, mèches (béton, bois ou métaux), niveau à bulle, tournevis, clefs plates, serre-joint et/ou pince étau

 

Généralement moins puissants que les motorisations à vérin, certains systèmes de motorisation de portail à bras articulés peuvent actionner des vantaux de 200 kg maxi et de 2,50 m de large chacun. De plus ils peuvent être installés contre des piliers particulièrement larges. La forme des bras compense l’écart entre l’axe de rotation des vantaux et l’arête intérieure des piliers. Autre avantage, comparativement aux vérins, les systèmes à bras ont moins tendance à engendrer des déformations sur les structures des vantaux de portail qui sont peu ou pas renforcés.

 

  •  

    Comment positionner les moteurs sur les piliers ?

    Selon la notice du fabricant, repérez la traverse centrale (portail plein) ou la partie basse du vantail (portail ajouré) puis tracez la position des moteurs ou de leurs platines de fixation à l’aide d’un niveau à bulle sur les piliers. Sur ce repère alignez le gabarit de pose (si fourni) puis repérez les trous de fixation. Percez et chevillez avant de vissez les moteurs (ou leurs platines). Equipez les moteurs de leur bras articulés.

     

    moteurs, piliers, pose, vantail, traverse, articulés
  •  

    Comment fixer les bras sur les vantaux ?

    Débrayez les moteurs et déployez l’un ou l’autre bras jusqu’au vantail correspondant (en position de fermeture). Repérez alors la position de la fixation du bras (chape ou équerre) sur la traverse du vantail. Pour plus de commodité, séparez si nécessaire la fixation du bras. Percez la traverse puis assemblez la fixation. Remontez ensuite le bras sur sa fixation.

     

     

    fixer, bras, vantaux, vantail, bras, fixation, traverse
  •  

    Comment raccorder moteurs et armoire ?

    Sous réserve que des gaines TPC annelée ait été enfouis entre les piliers ainsi qu’entre l’armoire de commande et la maison, enfilez les câbles à l’intérieur à l’aide des tire-fils (présent dans chaque fourreau). Effectuez les raccordements selon les recommandations du fabricant. Au tableau, raccordez le câble à un disjoncteur divisionnaire de 16 A monté en aval d’un interrupteur ou disjoncteur différentiel à haute sensibilité (30 mA).

    raccorder, gaines, moteurs, armoires, raccordements

 

Conseils

 

A savoir

Lors de la mise en route, suivez également la procédure décrite dans la notice. Le 1er cycle d’ouverture-fermeture correspond en principe à un cycle d’auto-apprentissage. Il permet aux automatismes de définir leurs fins de courses automatiquement.

Avant d’installer une motorisation il est conseillé de vérifier la solidité des piliers, le bon état du portail ainsi que le bon fonctionnement des gonds.

 

Pour aller plus loin

Les moteurs d’un portail sont tous alimentés en Très Basse Tension (TBT), via une armoire de commande étanche raccordée au secteur via un câble de type U 1000 R2V ou FRN 05 VV-U à 3 conducteurs de 1,5 ou 2,5 mm2 de section : selon la distance qui sépare l’armoire du tableau de répartition. Selon la NF C 15100, ce câble doit cheminer sous terre au moins à 60 cm de profondeur (80 cm sous les zones circulables) dans un fourreau TPC rouge (Ø 50 ou 63). Il est noyé dans 20 cm de sable recouverts d’un grillage avertisseur rouge.

Aucun DTU ne s’applique à la motorisation d’un portail. Jusqu’en mai 2001 le respect de la norme NF P 25362 garantissait la sécurité des utilisateurs en imposant entre autres la présence d’au moins un dispositif d’arrêt instantané sur obstacle (AIO). Les exigences ont changé à partir de mai 2001, avec l’entrée en application de la NF EN 12453.

Commentaire (0)


Sur le même sujet