QUEL RADIATEUR ÉLECTRIQUE CHOISIR ?
8520 VUES -
Publiée il y a

Près de 15 millions de convecteurs équipent encore nos logements… Or ces radiateurs consomment beaucoup d’électricité pour un confort médiocre. N’hésitez pas à les remplacer par des appareils plus performants. Leur principe est très différent puisqu’ils utilisent l’inertie ou le rayonnement pour émettre de la chaleur. S’y ajoute une régulation électronique plus évoluée et plus fiable, voire des dispositifs qui optimisent leur fonctionnement tout en préservant votre confort.

  • Rayonnement infrarouges pour une chaleur homogène

    Aussi appelés radiants, les panneaux rayonnants émettent des rayons infrarouges qui procurent une température ambiante homogène : sans surchauffe au ras du plafond et sensation de froid au niveau du sol. En revanche, ils n’ont pas ou peu d’inertie thermique. Ils sont donc intéressants dans une pièce où l’on séjourne peu de temps ou bien là où figurent d’autres sources de chaleur. 

    Rayonnement infrarouges chaleur homogène
  • L’inertie pour une chaleur douce

    Les radiateurs à inertie émettent également leur chaleur par rayonnement mais de façon plus progressive que les simples panneaux radiants. Une résistance associée à un corps de chauffe spécial accumule la chaleur avant de la restituer. Il compte pour cela sur l’inertie thermique de son matériau principal (fonte, pierre, brique réfractaire, céramique…) ou bien d’un fluide caloporteur (huile). Avec une montée en température plus lente, ces radiateurs peuvent être installés dans les pièces occupées plusieurs heures par jour

     

    inertie chaleur douce

Conseils 

 

A savoir

Avant d’installer un radiateur électrique dans une pièce il est nécessaire de calculer la puissance de celui-ci en fonction du volume (en m3) de la pièce et de son isolation sachant que la température de confort est de :

- 19°C dans le séjour, le salon, le bureau

- 17°C dans une chambre adulte

- 22°C dans la salle de bains

- 18°C dans l’entrée, le couloir, la cuisine.

Depuis la RT 2000 soit dans une construction récente comptez une puissance de 30 W/m3 et 40W/m3 pour les maisons construites après 1989.

Les maisons non rénovées et  bâties entre les années 1975 et 1980 nécessitent une puissance de 50 à 60 W/m3. Pour celles datant d’avant 1973 la puissance passe de 80 à 100 W/m3.

Attention : Pour ne pas voir votre budget énergie augmenter anormalement réalisez avant tout installation de chauffage l’isolation de votre maison en remplaçant les anciennes fenêtre et en doublant les mur soit par l’intérieur soit par l’extérieur.

 

Pour aller plus loin

La norme NF C 15-100 est le seul document à prendre en compte en matière d’installation électrique dans l’habitat. Si Aucun radiateur électrique ne doit figurer dans les volumes de sécurité 0 et 1 de la salle de bains, tenez compte de L’amendement A5 de la norme qui modifie ces volumes.

Tous ces appareils doivent être alimentés via une protection différentielle à haute sensibilité (30 mA) et des boîtes de raccordement encastrées derrière eux. Donc jamais via des goulottes ou des prises murales.

Plus de : isolation chauffage
Commentaire (0)


Sur le même sujet