COMMENT UTILISER UN RABOT À MAIN
0 VUES -
Publiée il y a

Le rabotage manuel est un travail de précision qui exige une certaine expérience. Que ce soit dans le sens du fil, en travers ou en bois de bout, pour faire de beaux copeaux, il ne suffit pas de manier correctement son rabot. Il faut aussi savoir affûter le fer et bien régler son outil.Le rabotage manuel est un travail de précision qui exige une certaine expérience. Que ce soit dans le sens du fil, en travers ou en bois de bout, pour faire de beaux copeaux, il ne suffit pas de manier correctement son rabot. Il faut aussi savoir affûter le fer et bien régler son outil.

  • L’affûtage du fer

    Avant toute chose désolidariser le fer du contre-fer éventuel et du presseur. Si le biseau est ébréché, rectifiez-le d’abord au touret (sans trop insister) en respectant l’angle d’affûtage : 25° en standard. Ensuite, munissez-vous de pierres à aiguiser (à eau de préférence) de finesse croissante : 1000, 4000 et 8000, par exemple. Comme pour un ciseau à bois, passez le biseau et le dessous du fer en alternance afin de supprimer le morfil (les petites aspérités issues de l’affûtage). L’utilisation d’un guide d’affûtage permet d’obtenir un tranchant rectiligne sur toute la largeur de la lame. Si vous procédez à main levée, vous prenez le risque de l’arrondir ou de l’incurver. Si besoin, rectifiez aussi le contre-fer à la pierre, mais sans le rendre trop coupant. Son rôle est de délimiter et de détacher le copeau, sans éclater le bois.

    rabot à main
  • Le réglage du rabot

    Commencez par régler la « lumière » du rabot : il s’agit de l’espace laissé entre le tranchant et le bord avant de l’ouverture de la semelle. Elle doit être assez large pour les opérations de dégrossissage, étroite pour les travaux fins. Réglez ensuite la profondeur de coupe (1 mm maxi) et le parallélisme du fer. Le contre-fer doit se plaquer sur le fer au plus près du tranchant : au maximum 3 mm pour le rabotage courant et moins de 1 mm pour les coupes de finition. Sur de nombreux rabots en bois, les réglages s’effectuent en donnant de petits coups de maillet sur le nez ou le talon du fût (le corps de l’outil). Sur les rabots métalliques et certains modèles en bois plus sophistiqués, ils s’opèrent en agissant sur une vis ou une molette.

    rabot à main

Les bons gestes

Avant d’utiliser un rabot, il est important de bien maintenir la pièce à usiner (presse d’établi, serre-joints…). Pour raboter une face ou un chant, présentez l’avant de la semelle à plat sur le bois. Amorcez la coupe en appuyant sur le nez du rabot et en laissant l’arrière de la semelle dans le vide. Dès que la semelle porte entièrement sur le bois, exercez une pression égale sur le nez et le talon du rabot. En fin de coupe, allégez la pression sur l’avant de la semelle et augmentez-la sur l’arrière. Il faut raboter dans le sens du fil pour assurer une bonne finition. Plus délicat, le rabotage en bois de bout requiert, outre un excellent affûtage, très peu de fer : de 2 à 3/10e mm de profondeur de coupe. Vous pouvez rabotez tout du long, d’une extrémité à l’autre de la pièce de bois, ou procéder par moitié en partant d’un côté et puis de l’autre, en alternance. Quelle que soit la méthode, poussez le rabot en travers, en veillant à ce que ce soit toujours bien à plat.

Plus de : rabot rabot à main
Commentaire (0)


Sur le même sujet