COMMENT UTILISER UNE SCIE SABRE
0 VUES -
Publiée il y a

Appelée aussi scie égoïne électrique, cette machine permet de couper le bois, le métal, le plastique et certains matériaux de construction. Une polyvalence pour réaliser de nombreux travaux d’intérieur ou d’extérieur, y compris de jardinage.

 

  •  

     

    Principe de fonctionnement

    Par son aspect, ce type d’outil évoque certaines grosses perceuses professionnelles à poignée arrière enveloppante et dont on aurait remplacé le mandrin par un porte-lame de scie sauteuse (format XXL). Montée dans l'axe du corps de la scie, la lame effectue un mouvement pendulaire. Ce mouvement facilite les opérations de sciage (meilleure évacuation des sciures, échauffement réduit…) et allonge la durée de vie des lames. Serrée dans son porte-outil, elle traverse un sabot d’appui (ou patin) orientable, situé dans le prolongement du corps cylindrique à l’avant du bloc moteur. Cette conception originale, assortie d’un design ergonomique, procure une grande liberté de manœuvre.

     

    scie sabre
  • Le choix des accessoires

    La scie sabre accepte des lames de tailles et de formes variées. Elles sont fabriquées dans différentes qualités d’acier et pourvues d’une tenture qui varie en fonction du matériau à travailler : lames courtes ou longues en acier trempé à petites dents serrées pour les métaux (ferreux ou non), au carbone à dents moyennes ou grandes pour le bois, le béton cellulaire, le plastique, le plâtre, etc. La standardisation des systèmes de fixation des lames élargit considérablement le champ d’application des scies sabres. D’autant qu’elles peuvent également recevoir toute une gamme d’accessoires spécifiques : brosses métalliques ou en Nylon, éponges abrasives, limes, râpes…

    accessoire scie sabre

À l’usage

Pesant de 4 à 6 kg (voire plus), la scie sabre demande à être tenue fermement à deux mains. Le port de gants et de lunettes de protection est conseillé, tout comme le recours à des protections auditives. Assurez-vous que la scie est débranchée avant d’y monter une lame. Vérifiez le blocage de la lame et adaptez la vitesse de coupe (au niveau du variateur) au matériau à scier. Mettez en marche et effectuez la coupe avec le sabot en appui contre la pièce à scier, pour éviter les à-coups. Attention à bien maîtriser la puissance de l’outil et à ne pas se laisser entraîner par le mouvement de la lame. Si le mouvement pendulaire facilite le travail, il vaut mieux le désactiver pour réaliser des coupes plongeantes, des opérations de brossage, de décapage, de limage, etc. Le sciage au ras d’un mur (tuyauterie…) réclame un coup de main particulier. Exécuté avec une lame souple assez longue (20 cm environ), il oblige à appuyer le sabot contre la paroi à plusieurs centimètres de l’élément à couper.

Bon à savoir : plus les lames sont longues, plus elles ont tendance à dévier pendant la coupe. Ayez l’œil !

Plus de : lames scie sabre
Commentaire (0)


Sur le même sujet